Hypnose Psychologie Thérapie individuelle collective Tantra Maine et Loire

Hypnothérapeute

Votre maître praticienne en hypnose, énergétique, psychogénéalogie, art thérapie et constellations familiales

Hypnose Psychothérapie Formation Relation d'aide Séance individuel collective Maine et Loire
Fanny Zanardelli

maître praticienne en hypnose, énergétique, psychogénéalogie, art thérapie et facilitatrice en constellations familiales

Je suis passionnée par l’être humain, il me fascine par sa complexité et sa beauté […] Profondément cartésienne, j’ai travaillé plusieurs années dans le monde du commerce, de la négociation et je baignais au milieu des chiffres et de la rentabilité. […] Il m’a fallu libérer toute cette partie de moi soumise à un système complètement archaïque.

Le plan énergétique est invisible mais rempli de liens et d’informations inconscientes qui se transmettent en permanence. La psychogénéalogie permet de mettre de la conscience sur ces liens invisibles qui nous parasitent dans nos vies et peuvent déclencher des maux physiques et psychologiques. […]

Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir accompagner les gens sur leur chemin de vie en les aidant à se décharger de ce qui entrave leur épanouissement.

Mon cabinet

Mon parcours

Je suis passionnée par l’être humain, il me fascine par sa complexité et sa beauté. Profondément cartésienne, j’ai travaillé plusieurs années dans le monde du commerce, de la négociation et je baignais au milieu des chiffres et de la rentabilité. J’ai évolué dans un milieu qui m’a beaucoup appris mais qui n’était absolument pas en phase avec mes valeurs profondes. J’étais observatrice de mon propre naufrage jour après jour.

De ce fait j’ai commencé à développer une pathologie qui commençait à s’installer de façon chronique. Mon corps était en train d’exprimer mon mal être en plus de ma perte de moral. Me restait ma vie de famille pour me régénérer. Et puis au détour d’une conversation un de mes clients m’a dit spontanément : « si vous avez envie de vous reconvertir, l’aromathérapie est très en vogue. »

Je n’ai pas compris pourquoi il me disait cela, il n’y avait aucun lien avec ce que l’on évoquait, de plus c’était un client que je n’appréciais pas particulièrement… Aujourd’hui je comprends qu’inconsciemment il s’adressait à une partie de moi en souffrance qui avait tant besoin de souffler et de se retrouver. J’étais devenue un robot, je faisais les choses par automatisme en repoussant sans cesse ce mal être qui grandissait au lieu de le regarder et de l’écouter.

Alors j’ai continué mon travail en démarrant de courtes formations en aromathérapie afin de soigner ma pathologie naturellement mais rien n’y faisait, je n’arrivais pas entendre les messages que m’envoyait mon corps. J’essayais de soigner les symptômes et non les racines du problème.

Et puis une formation en entrainant une autre je me suis retrouvée à faire des initiations à différentes thérapies alternatives dont l’énergétique, je ne savais pas pourquoi j’étais là, à cette époque je n’étais pas quelqu’un de tactile et je me retrouvais à toucher des gens…

En revanche j’ai été fascinée de découvrir que grâce à nos mains entre autre, il était possible de libérer les nœuds énergétiques en lien avec nos émotions et ainsi fluidifier la circulation de l’énergie. Prise par l’engouement de cette discipline je me suis inscrite à 2 années de formation. J’ai été certifiée « Maître Praticienne en énergétique ».

Je trouvais enfin une voie qui me motivait, qui attisait ma curiosité, moi qui plus jeune ne trouvais pas mon orientation et dont les centres d’intérêts n’étaient pas convenables ou ne collaient aux attentes de mes proches. Mon cerveau bouillonnait d’en savoir plus sur la nature de l’être humain. Le plan énergétique validé, il m’a fallu faire un choix pour ma vie professionnelle, car le ravin était trop grand entre ce que je vivais en formation où l’on était dans la bienveillance, l’écoute et l’empathie et les conférences téléphoniques du lundi matin au cours desquelles on parlait chiffre et rentabilité et  où on nous en demandait toujours plus….

La décision est tombée, je quittais mon travail pour m’installer à mon compte en tant qu’énergéticienne. Je quittais ma zone de confort matérielle, financière sans aucune certitude sur l’avenir. Bien sûr j’ai passé toutes les étapes d’incertitude, de remise en question, d’appréhension et d’insécurité. S’installer à son compte lorsqu’on a toujours été salariée et habituée à suivre des procédures est très compliqué car il faut d’abord se désintoxiquer afin de retrouver sa créativité. Accepter de se faire confiance et découvrir son propre mode de fonctionnement.

J’ai pu constater à quel point toutes ces années de formatage avait fait des dégâts sur ma confiance et mon estime de moi. Toutes les plumes que j’avais perdues à me mettre dans un moule bien trop étroit, me faisaient du mal car je n’écoutais pas mes besoins et ne me respectais pas.

Il m’a fallu libérer toute cette partie de moi soumise à un système complètement archaïque.

Et puis une formation en attirant une autre, je me suis inscrite en relation d’aide afin d’apprendre les bases de la psychologie, une belle opportunité de découvrir Freud, Carl Rogers, Éric Berne et Carl Gustav Jung pour qui j’ai eu un vrai coup de foudre, enfin pour ses concepts !! 

J’apprenais à comprendre les mécanismes de la psyché humaine, tout en m’analysant et en comprenant mieux ma façon de fonctionner ainsi que celle de mes proches. J’ai eu beaucoup de prises de conscience pendant cette formation. La prise de conscience est la première étape vers la guérison. Je comprenais l’importance de la psychologie pour accompagner mes clients.

Malgré les connaissances acquises, je sentais qu’il me manquait des éléments lorsque j’accompagnais mes clients en séance. Ils me parlaient d’avoir la sensation de porter des maux qui ne leur appartenaient pas. Cela résonnait fort en moi ayant déjà eu cette sensation intérieurement. Et mon parcours en psychogénéalogie démarra. Je découvrais avec stupéfaction tout le poids du transgénérationnel que l’on porte inconsciemment. Cette formation m’a fasciné, je constatais des pathologies physiques, des blessures psychologiques qui se répétaient dans mon arbre généalogique. Des prénoms similaires avec des histoires similaires dont la forme différait. J’apprenais à libérer les schémas négatifs transgénérationnels. L’étude des prénoms m’a subjuguée, moi qui m’appelle Fanny, j’ai découvert au cours de cette formation que mon prénom n’était pas un diminutif de Stéphanie, date à laquelle on m’a toujours souhaité ma fête mais un dérivé du prénom Françoise. Ce fut une révélation car dans ma lignée maternelle, Françoise est un prénom donné à une majorité des femmes de la famille. Et j’avais notamment retrouvé des petites filles décédées très jeunes dans les archives départementales, je n’avais pas compris pourquoi cela me touchait tant alors que je ne les avais pas connues et qu’elles avaient vécu dans les années 1900…. A travers mon prénom j’étais en lien avec elles et elles continuaient à vivre à travers moi, j’étais leur crypte (concept de psychogénéalogie). Quelle libération pour moi et pour elles de couper les liens « malsains » qui nous reliaient à la souffrance de leur vécu.

Le plan énergétique est invisible mais rempli de liens et d’informations inconscientes qui se transmettent en permanence. La psychogénéalogie permet de mettre de la conscience sur ces liens invisibles qui nous parasitent dans nos vies et peuvent déclencher des maux physiques et psychologiques. Ces liens sont aussi renforcés par le système de croyance familiale, si dans la famille il est dit que toutes les femmes développent des cancers, alors cette pathologie va continuer de se développer de génération en génération. Tout comme un traumatisme vécu par une arrière-grand-mère pendant la guerre comme un viol, sera transmis aux générations suivantes sous forme de problèmes sexuels, de stérilité…. J’ai validé mon certificat de praticienne en psychogénéalogie.

J’arrivais à un stade où j’avais découvert l’aspect énergétique, psychologique et transgénérationnel de l’être humain mais autre chose me fascinait : l’inconscient. Cet inconscient dont on parlait tout le temps qui mène 90% de notre vie et sur lequel nous n’avons aucun contrôle et qui recèle tant de souvenirs, traumatismes refoulés etc.… Est arrivé alors l’hypnose !

Magnifique technique de modification de conscience permettant un accès à l’inconscient afin de libérer notre vie de ce qui l’entrave. J’ai beaucoup appris sur les différentes techniques et sur moi-même. L’hypnose me permettait de libérer des protections psychologiques inconscientes que j’avais mises en place plus jeune et qui des années plus tard étaient devenues obsolètes et m’empêchaient d’être pleinement moi-même. Je suis alors devenue « Maitre praticienne en hypnose ».

Puis j’ai continué en me formant à l’art thérapie, ayant de plus en plus d’enfant en séance, je souhaitais un outil ludique et efficace. L’art thérapie permet de se raconter autrement qu’avec les mots, on se livre avec les formes, les couleurs, les matières… Ayant suivi des femmes violées, maltraitées, abusées… L’art thérapie leur a été d’un grand secours, n’ayant pas toujours la capacité de s’exprimer sur les traumatismes, la libération a pu se faire sans passer par le verbal. De même que pour les jeunes enfants, le cerveau n’a pas la maturité pour savoir pourquoi ils ne vont pas bien, alors les laisser dessiner leur permet de se livrer inconsciemment et ainsi mettre la lumière sur leur mal être. Je suis certifiée « Art thérapeute ».

Et enfin les constellations familiales. J’ai découvert cette thérapie brève qui complète parfaitement la psychogénéalogie. J’en ai réalisé plusieurs pour moi et mon engouement a été tel que je m’y suis formée. Je découvrais que l’on pouvait travailler et libérer le système familial à travers des participants qui prenaient consciemment les rôles des gens de notre famille vivants ou décédés afin de panser et cicatriser les blessures de nos aïeux.

Tout mon parcours de développement personnel a débouché sur ma reconversion professionnelle. Cela m’a permis de découvrir qui je suis et de me libérer des attentes et du regard des autres. L’être humain est beau par sa complexité et fascinant. C’est pourquoi il était juste pour moi de vivre toutes ces formations afin de pouvoir travailler sur les différentes dimensions qui le constituent : énergie, psychologie, transgénérationnel, inconscient, artistique…

Tous les stages de développement personnel auxquels j’ai participé  afin de continuer le travail sur moi m’ont fait découvrir d’autres approches tels que le chamanisme, le tantra, la connexion avec l’invisible, la sylvothérapie, etc …. Toutes ces techniques sont complémentaires de mes formations et je m’en sers dans mes accompagnements en fonction de la personne et de sa demande.

Aujourd’hui, j’anime des stages de développement personnels notamment sur « l’enfant intérieur » et « Tantra et femme chamane ». J’ai développé plusieurs formations, une en énergétique et une autre en relation d’aide.

Je suis heureuse de pouvoir accompagner les gens sur leur chemin de vie en les aidant à se décharger de ce qui entrave leur épanouissement.

Au plaisir de vous rencontrer !!!